Dans les Salles Obscures #3

En cette veille de week end qui s’annonce pluvieux sur la plupart des régions françaises, je me prépare à fréquenter ma salle de cinéma préférée !

En attendant j’ai sélectionné certains films parmi toutes les sorties ciné des dernières semaines qui ont attisé ma curiosité et m’ont amené à pousser les portes des salles obscures.

Voici donc ma petite sélection du moment pour vous aider à faire votre choix parmi les films à l’affiche :


                                    

Sécurité Rapprochée de Daniel Espinosa avec Denzel Washington, Ryan Reynolds, Vera Farmiga…

« Depuis plus d’un an, Matt Weston est frustré par le piètre poste qu’il occupe à Cape Town. Simple «intendant» d’un lieu sécurisé opéré par la CIA, il aspire à devenir un agent à part entière et attend l’opportunité de prouver ce dont il est capable, jusqu’au jour où son premier et unique «protégé» se révèle être l’homme le plus dangereux qu’il ait jamais côtoyé. »

Une histoire au dénouement que l’on devine dès les premières minutes qui en fait un film d’actions assez banal mais pas désagréable. Le charisme de Denzel Washington en est l’atout majeur et le duo qu’il forme avec Ryan Reynolds fonctionne plutôt bien. Un film rythmé (avec une BO signé Jay-Z) mais qui pêche par son manque d’intrigue.

John Carter de Andrew Stanton avec Taylor Kitsch, Lynn Collins, Samantha Morton

« Un héros de la guerre de Sécession se retrouve transporté sur Mars. Il y débarque au milieu d’une autre guerre civile opposant des extra-terrestres de différentes espèces et de diverses couleurs. En tentant de s’enfuir, il fait la connaissance d’une princesse… »

Un film à grand spectacle (avec quelques longueurs quand même) adaptation du roman « Une Princesse de Mars » d’Edgar Rice Burroughs réputé inadaptable et qui pourtant n’est pas sans rappeler certaines productions du même genre. Il en ressort une aventure épique qui plaira aux amateurs de science fiction avec un dénouement surprenant !

Chevel de Guerre de Steven Spielberg avec Emily Watson, Jeremy IRVINE, Peter Mullan…

« À la veille de la Première Guerre mondiale, le jeune Albert mène une existence paisible dans une ferme anglaise avec son cheval, Joey, qu’il adore. Mais le père d’Albert décide de vendre Joey à la cavalerie britannique, et le cheval se retrouve bientôt sur le front français. »

J’ai beaucoup aimé cette histoire très émouvante entre un homme et son cheval sur fond de Première Guerre Mondiale. L’émotion est présente tout au long du film, les paysages du Devon sont magnifiques et la mise en scène est sublime. Un grand Spielberg !

                

La Dame de Fer de Phyllida Lloyd avec Meryl Streep, Jim Broadbent, Susan Brown…

« Un portrait surprenant et intimiste d’une femme hors du commun. A la fois aimée et rejetée, Margaret Thatcher est une figure emblématique de la scène politique internationale – la première et l’unique femme Premier Ministre du Royaume Uni, et l’une des femmes les plus célèbres et les plus influentes du XXème siècle. »

Un biopic (décidément c’est la mode!) sous forme de flashbacks qui a permis à Meryl Streep d’obtenir son deuxième Oscar. Sa prestation remarquable est le principal atout du film qui passe à travers certaines zones d’ombres d’historiques mais qui reste plaisant à voir.

Chronicle de Josh Trank avec Alex RUussel, Dane Dehaan, Michael B. Jordan…

« Après avoir été en contact avec une mystérieuse substance, trois lycéens se découvrent des super-pouvoirs. La chronique de leur vie qu’ils tenaient sur les réseaux sociaux n’a désormais plus rien d’ordinaire… »

La bande annonce m’avait vraiment intriguée mais le film m’adéçue. J’ai trouvé les personnages secondaires caricaturaux (mère malade, père alcoolique…) et le scénario sans grande surprise. On assiste à un crescendo d’effets spéciaux jusqu’à la scène finale de destruction urbaine que j’ai trouvé bien trop longue… Une intrigue de départ intéressante malheureusement mal exploitée, dommage !

Les Infidèles de Alexandre Courtès, Emmanuelle Bercot, Eric Lartigau, Fred Cavayé, Gilles Lellouche, Jean Dujardin, Michel Hazanavicius avec Jean Dujardin, Gilles Lellouche…

« L’infidélité masculine et ses nombreuses variations, vue par sept réalisateurs: Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Emmanuelle Bercot, Fred Cavayé, Michel Hazanavicius, Eric Lartigau et Alexandre Courtès. »

Un film constitué de courts métrages successifs (ce qui est un peu bizarre je vous l’avoue mais on s’y fait assez vite! ) qui s’enchaînent sous forme de sketchs sur l’infidélité masculine. On tombe assez facilement dans la caricature et quelque fois même dans la vulgarité. Je m’attendais à un traitement plus humoristique du thème (dommage) mais le jeu d’acteurs est juste et remonte le niveau. Ouf !

Source photos et présentation : cinemasgaumontpathe.com

Et vous, qu’avez vous envie de voir au ciné ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Dans les Salles Obscures #2

Il y a presque 2 mois je vous faisais partager mes coups de coeur ciné du moment ici. En ce début d’année les sorties ciné sont nombreuses et variées ce qui n’est pas pour déplaire à la passionnée de cinéma que je suis ! Et avec ce froid polaire, rien de plus agréable que de se réfugier dans les salles obscures bien au chaud.

En ce jour de sorties, je vous propose donc une sélection des films à l’affiche que j’ai pu découvrir ces dernières semaines…

                       

Sherlock Holmes 2 de Guy Ritchie

« Sherlock Holmes et son fidèle acolyte le Docteur Watson unissent leurs forces pour déjouer le plan machiavélique de l’un de leurs pires ennemis, le professeur Moriarty. »

Un second opus qui offre un pur moment de divertissement avec un cocktail réussi d’action et d’effets spéciaux dont le fameux ralenti – accéléré déjà présent dans le premier opus. Les décors sont époustouflants et le tandem Robert Downey Jr / Jude Law fonctionne à merveille. Je l’ai même préféré au premier !

The Descendants d’Alexander Payne

« Un riche propriétaire foncier recherche, avec ses deux filles, l’amant de sa femme dans l’espoir de garder sa famille unie. »

Un superbe film que j’ai beaucoup aimé et auquel j’avais consacré un billet ici. Peut être un premier Oscar pour Georges Clooney ?

Millenium Les hommes qui n’aimaient pas les femmes de David Fincher

« Cette adaptation américaine du premier volet de la trilogie Millénium reprend les destins de Mikael Blomkvist, journaliste économique et Lisbeth Salander, jeune femme de vingt-quatre ans capable de dénicher des informations insaisissables. »

Ce thriller captivant est une adaptation fidèle du best seller mondial de Stieg Larsson. La mise en scène est brillante et sophistiquée et le duo d’acteurs Daniel Craig / Rooney Mara livre une interprétation subtile et séduisante. Mention spéciale pour le générique qui est sublime ! A voir !

                        

Le Pacte de Roger Donaldson

« Il y a des pactes qu’on ne peut renier. Après que sa femme se soit fait violemment agresser, Will Gerard est contacté par une mystérieuse organisation. Face à une police inefficace et incompétente, un groupe de citoyens s’est réuni pour faire respecter la justice. Ils proposent à Will de venger sa femme en éliminant le coupable en échange d’un petit service qu’il devra leur rendre plus tard.
Lorsqu’il comprend que pour effacer sa dette il devra lui aussi tuer un homme, il va réaliser qu’il est pris au piège et que les membres de cette organisation sont implantés à tous les niveaux de la société. »

Un scénario plutôt original qui dénonce les dérives de notre société avec des acteurs inspirés malheureusement le résultat n’est pas à la hauteur. Bien mais sans plus !

J. Edgar de Clint Eastwood

« Le film explore la vie publique et privée de l’une des figures les plus puissantes, les plus controversées et les plus énigmatiques du 20e siècle, J. Edgar Hoover. Incarnation du maintien de la loi en Amérique pendant près de cinquante ans, J. Edgar Hoover était à la fois craint et admiré, honni et révéré. Mais, derrière les portes fermées, il cachait des secrets qui auraient pu ruiner son image, sa carrière et sa vie. »

L’approche de Clint Eastwood est contenue et intime en dévoilant l’homme tourmenté derrière le patron du FBI magistralement incarné par un Leonardo Di Caprio physiquement métamorphosé. Une performance d’acteurs époustouflante (notons aussi la présence de Naomi Watts en assistante fidèle) et un film pleins d’émotions. Une vraie réussite !

La Vérité si je Mens 3 de Thomas Gilou

« Eddie, Dov, Yvan et les autres… Nos chaleureux amis ont migré du Sentier moribond à la banlieue florissante d’Aubervilliers… Là même où les vieux entrepreneurs juifs ont laissé le terrain à de jeunes grossistes chinois courageux et dynamiques… La petite bande est toujours aussi soudée, solidaire que lors des épisodes précédents, et la vie suit son cours, au gré des petits évènements familiaux et des affaires. Dov semble toujours frivole, Eddie entreprenant, Yvan transi, Karine désinvolte, Sandra résolue, Chochana naïve, Serge irresponsable et mythomane. Quant à Patrick, il est amoureux et l’heureuse élue est loin d’être facile d’accès. Tout irait pour le mieux jusqu’à ce qu’un vent mauvais apporte son lot d’adversité compromettant sérieusement la cohésion du groupe.
Succomberont-ils sous l’orage à la zizanie, ou bien, une fois de plus, à force d’entraide, de ruses et d’habileté, triompheront-ils de la crise avec panache ? »

Avec une campagne marketing massue qui a précédé la sortie du film (et qui m’a donné tout sauf envie d’aller le voir!) le film est sans conteste un vrai succès populaire. Je craignais que la bande annonce ne dévoile les meilleurs moments du film et j’y suis allée à reculons mais finalement le résultat fut plutôt une bonne surprise, il en ressort une bonne comédie qui plaira en priorité à ceux qui ont aimé les 2 premiers volets.

Source photos et présentation : cinemasgaumontpathe.com

Et vous, qu’avez vous aimé au ciné dernièrement ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

The Descendants

Couronné « Meilleur Film Dramatique » au cours de la 69 ème édition des Golden Globes dimanche soir ; devant « La Couleur des Sentiments », « Hugo Cabret », « Les Marches du Pouvoir », « Le Stratège » et « Cheval de Guerre », le film d’Alexander Payne a également permis à George Clooney de remporter le Golden Globe du « Meilleur Acteur Dramatique« .

L’histoire : 

A Hawaii, la vie d’une famille bascule. Parce que sa femme vient d’être hospitalisée suite à un accident de bateau, Matt King tente maladroitement de se rapprocher de ses deux filles, Scottie, une gamine de dix ans vive et précoce, et Alexandra, une adolescente rebelle de dix-sept ans. Il se demande aussi s’il doit vendre les terres familiales, les dernières plages tropicales vierges des îles, héritées de ses ancêtres hawaiiens. Quand Alexandra lui révèle que sa mère avait une liaison, le monde de Matt vacille. Avec ses deux filles, il part à la recherche de l’amant de sa femme. Durant une semaine essentielle, au fil de rencontres tour à tour drôles, perturbantes et révélatrices, il va finalement prendre conscience que sa principale préoccupation est de reconstruire sa vie et sa famille…

source : allociné.fr

Mon avis :

Parmi les films en compétition, j’avais beaucoup aimé « La Couleur des Sentiments » un film sublime tiré du Best-Seller du même nom et je pensais bien qu’à la veille du Martin Luther King’s day il allait remporter le prix, mais non ! Ce fut l’adaptation du roman de Kaui Hart Hemmings par Alexander Payne (considéré comme l’un des cinéastes les plus talentueux de sa génération) qui l’emporta.

Une comédie grave  où l’on retrouve un George Clooney habité et très humain dans l’une de ses meilleurs interprétations ainsi que des seconds rôles attachants et inspirés ; je pense notamment à la révélation : Shailene Woodley, parfaite incarnation de l’adolescente rebelle.

La mise en scène précise est agrémentée d’un univers musical exotique et chaleureux (j’ai beaucoup aimé la BO entièrement composée de musiques hawaïennes).

Outre la performance d’acteur de George Clooney (exceptionnel dans la scène de l’hôpital dans la dernière partie du film) le film est avant tout une leçon d’existence entre rires et larmes.

Une sorte de road movie familial drôle et attachant que je vous conseille donc vivement !

Sortie le 25 janvier prochain

Rendez-vous sur Hellocoton !

Dans les Salles Obscures #1

En ce début de semaine (de vacances pour certains!) je vous ai concocté un billet ciné pour vous donner mes impressions sur les films du moment.

Et puisque la fin d’année et surtout les vacances sont pour la plupart d’entre nous un moment privilégié pour se réfugier (au chaud) dans les salles obscures voici ce que vous pouvez y découvrir en ce moment en dehors d’Intouchables à qui j’avais consacré un article ici à sa sortie, de Time Out dont j’ai déjà parlé  et de la Couleur des Sentiments magnifique film évoqué ici :

Voici donc ma sélection du moment :

  • Le Chat Potté (Puss in Boots) de Chris Miller ★★★

J’ai bien aimé ce dernier film des studios Dreamworks entre western et conte de fées. Même si le scénario est quelque peu décevant le principal est là : une animation d’une grande beauté visuelle sublimée par la 3D et un héros attachant dont on découvre les origines mexicaines modestes avant de le suivre dans une aventure rythmée. Antonio Banderas et de Salma Hayek prêtent leurs voix à la version originale pour une ambiance « caliente ». Un bon divertissement pour petits et grands !

  • Hugo Cabret de Martin Scorcese ★★★★

Une magnifique adaptation du roman « en mots et en images » de Brian Selznick sorti en 2008. On se laisse embarquer par les aventures de ce jeune orphelin de douze ans dans le Paris des années 30 à la recherche d’un sens à sa vie qu’il découvrira à travers l’automate laissé par son père.

Un film magnifique, sublimé par la 3D qui donne un vrai sens à la réalisation et un vibrant hommage du cinéaste à Gorges Méliès l’un des pionniers du cinéma. Le Conte de Noël : magique !

  • Twilight Chapitre 4 Révélation 1ère Partie de Bill Condon ★★

Nouvel opus de la saga Twilight où toute l’intrigue se concentre sur la romance entre Bella et Edward qui vont convoler en justes noces et même donner vie à une créature mi-vampire mi-humain. Entre le romantisme fleur bleue et le sanglant accouchement rien de neuf à l’horizon. On attend donc la suite dans la 2ème partie prévu fin 2012. Les fans de la saga apprécieront.

  • Mission Impossible 4 : Protocole Fantôme de Brad Byrde ★★★

Le cinéaste d’animation Brad Byrde signe là son premier film avec un mélange d’action, de virtuosité et d’efficacité qui place le quatrième opus parmi les meilleurs de la saga. On y retrouve un Tom Cruise beaucoup plus humain dans son meilleur film depuis des années. Un scénario agrémenté d’une petite dose d’humour et une mise en scène époustouflante servie par des acteurs inspirés. Une belle réussite et un come back réussi pour l’agent Ethan Hunt.

  • Hollywoo de Frédéric Berthe et Pascal Serieis ★★

Une comédie sans prétention et plutôt réussie qui allie une bonne dose d’humour à une histoire plutôt sympa mettant en scène Jeanne (Florence Foresti) doubleuse française d’une grande star de série hollywoodienne qui va prendre son destin et tenter le tout pour le tout en s’envolant pour LA lorsqu’on lui apprend que sa carrière est terminée. Ce n’est pas la comédie de l’année mais on passe un très bon moment !

  • Rhum Express de Bruce Robinson ★

Une adaptation de roman d’Hunter S. Thompson décevante qui manque de rythme et de style malgré la présence de Johnny Depp au générique, d’un cadre de rêve (Porto Rico), et de pas mal d’aventure et d’humour.

L’histoire d’un journaliste new-yorkais qui s’exile sur l’île paradisiaque de Porto Rico et qui va se confronter à un terrible dilemne sur fond de corruption et de rhum (bien sûr) est à découvrir mais seulement dans le roman de Thompson. Une vrai déception !

Et vous, qu’avez vous aimé au ciné dernièrement ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Time is Money

Aujourd’hui, je vous propose un billet rapide pour vous faire part d’un film à l’affiche depuis mercredi et qui a le mérite de briller par son originalité.

L’histoire :

Bienvenue dans un monde où le temps a remplacé l’argent. Génétiquement modifiés, les hommes ne vieillissent plus après 25 ans. Mais à partir de cet âge, il faut « gagner » du temps pour rester en vie. Alors que les riches, jeunes et beaux pour l’éternité, accumulent le temps par dizaines d’années, les autres mendient, volent et empruntent les quelques heures qui leur permettront d’échapper à la mort. Un homme, accusé à tort de meurtre, prend la fuite avec une otage qui deviendra son alliée. Plus que jamais, chaque minute compte.

source : allociné.fr

Dans ce film, Andrew Niccol (Bienvenue à Gattaca, Truman Show) met en scène le fameux adage : le temps c’est de l’argent sur fond de lutte des classes où le but pour les ouvriers est de gagner du temps à l’usine pour ne pas mourir pendant que les riches dépensent leur temps au casino.

Le héros Will Salas (Justin Timberlake), originaire du ghetto va se voir offrir un siècle par un individu qui veut en finir avec la vie et va donc se retrouver poursuivi par les Gardiens du Temps qui l’accusent de son meurtre.

Propulsé dans les salons feutrés des quartiers chics, il va faire la rencontre de Sylvia Weis (Amanda Seyfried) la fille de Philippe Weis (Vincent Kartheiser – Mad Men) riche homme d’affaires qui contrôle la société. Grâce à lui, elle va se rebeller et aller à l’encontre des préceptes de son père pour changer le système.

Ce que j’en ai pensé :

Enfin un film de science fiction avec une idée originale parfaitement mise en scène ; on se prend vite au jeu et on entre facilement dans ce film d’action taillé sur mesure pour Justin Timberlake.

Même si certains clichés et certains effets spéciaux sont à déplorer, il en demeure tout de même un élégant thriller qui mêle parfaitement action et love story avec un superbe couple futuriste à la Bonnie & Clyde.

Je vous le conseille…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Follow my blog with Bloglovin

On va voir quoi au ciné cette semaine ?

A l’affiche cette semaine : 2 comédies françaises, un thriller viral et une adaptation de « D’autres vies que la mienne » d’Emmanuel Carrère :

  • Mon Pire Cauchemar

Comédie de Anne Fontaine avec André Dussollier, Benoît Poelvoorde, Isabelle Huppert…

 

Un duo que tout oppose avec un Benoît Poelvoorde dévastateur qui va bouleverser la vie sophistiquée d’Agathe (Isabelle Huppert) dans une comédie agréable mais (trop) prévisible ? A voir ne serait-ce que pour la prestation d’Isabelle Huppert dans un registre plus léger.

  • Contagion

 Anticipation / Thriller de Steven Soderbergh avec Gwyneth Paltrow, Marion Cotillard, Matt Damon…

Une épidémie qui s’étend au monde entier semant le chaos et la paranoïa pendant que des scientifiques débordés cherchent un remède. Au programme, une pléiade d »acteurs et un potentiel dramatique ultra réaliste qu’il me tarde de découvrir.

  • On Ne Choisit Pas Sa Famille

Aventure / Comédie de Christian Clavier avec Christian Clavier, Jean Reno, Muriel Robin

Première réalisation pour Christian Clavier qui s’intéresse au thème de l’homoparentalité sur fond d’exotisme avec un casting de choc (lui, Muriel Robin et Jean Reno). On s’attend à une comédie plutôt réussie mais les critiques soulignent les nombreux clichés et un manque de surprise ! 

  • Toutes Nos Envies

Drame de Philippe Lioret avec Amandine Deswasmes, MarieGillain, Vincent Lindon…

Un mélodrame sur les dérives du système capitaliste qui finit par étouffer les ménages surendettés ragrémenté d’un combat indigné mené par deux magistrats bien décidés à lever le voile sur certaines irrégularités du système. Un film humain avec des acteurs investis, à voir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

« Intouchables »

Sorti ce mercredi, ce film raconte l’histoire d’un riche aristocrate devenu tétraplégique qui va engager Driss, un jeune issu de banlieue comme aide à domicile.

De ces deux univers diamétralement opposés va naître une amitié hors du commun…

Ce film bouleversant qui oscille avec subtilité entre comédie et émotion est un petit bijou.

Les acteurs sont formidables avec un duo François Cluzet – Omar Sy qui fonctionne à merveille.

L’histoire de ces 2 hommes qui vont prendre le meilleur l’un de l’autre pour affronter les drames de leurs vies respectives est drôle et touchante mais surtout plein d’optimisme.

Certaines scènes sont déjà cultes, on rit beaucoup, bref une vrai leçon de vie !


A voir absolument si vous voulez passez un excellent moment, probablement le meilleur film français de l’année (pour moi en tous cas).

Un vrai coup de coeur, bravo !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Crazy Stupid Love

Sorti depuis plus d’un mois sur les écrans français, une comédie sur l’amour dans tous ses états…



 
Le Pitch?

A tout juste quarante ans, Cal Weaver mène une vie de rêve : bonne situation, belle maison, enfants formidables et mariage parfait avec sa petite amie du lycée. Mais lorsqu’il apprend que sa femme, Emily, le trompe et demande le divorce, sa vie « parfaite » s’écroule.
Source : Allociné.fr

Verdict?

En visionnant la bande annonce, j’ai eu une petite apréhension (une comédie de plus sans grand intérêt?) mais après quelques minutes, on rentre très rapidement dans le film qui traite d’un sujet universel : l’amour (d’où le titre) sous différents angles.
Les têtes d’affiche masculines : Steve Carell (en célibataire ringard prêt à tout pour reconquérir sa femme) et Ryan Gosling (en tombeur invétéré qui va coacher le quadra désespéré) forment un duo improblable mais qui fonctionne très bien ; côté fille : Julianne Moore (en pleine crise de la quarantaine) et Emma Stone sont malheureusement plus (trop?) effacées pour laisser place au duo masculin.
On sourit souvent, on rit parfois et on s’attache aux personnages et aux différentes histoires qui vont s’entremêler d’une manière assez inattendue!
Les 2h du film sont bien rythmée, je vous le conseille.

Le phénoménal Drive

Avec 5 nominations et un prix de la Mise en Scène à Cannes en mai dernier, on n’a qu’une envie, se laisser conduire…

Le Pitch ?

Un jeune homme solitaire, « The Driver », conduit le jour à Hollywood pour le cinéma en tant que cascadeur et la nuit pour des truands. Ultra professionnel et peu bavard, il a son propre code de conduite. Jamais il n’a pris part aux crimes de ses employeurs autrement qu’en conduisant – et au volant, il est le meilleur !

Source : Allociné.fr

Verdict ?

En bref, l’adaptation du livre de Sallis par le danois Nicolas Winding Refn est une pure réussite.

Une ambiance vintage, une bande son électro et une mise en scène sublimissime.

Un casting au top, Ryan Gosling en tête en justicier solitaire et hypnotisant.

Et la BO… juste une tuerie !

La constante dualité entre brutalité et flegme (illustrée par la sublime scène de l’ascenceur) s’exprime par des plans à tomber, bref : un pur moment de cinéma !

De loin Le film à aller voir au ciné en ce moment.

Perso j’ai adoré et vous ?