« Il n’est aucune chose qui aille plus vite que les années »

Avant toute chose, je vous souhaite une « Excellente Année 2012« , qu’elle soit riche en découvertes, curiosités, petits et grands plaisirs et partage…

Que tous vos voeux et projets se concrétisent et que cette année vous apporte tout ce dont vous rêvez…

Pour ma part, j’ai commencé l’année par la visite du Musée de l’Orangerie dans le Jardin des Tuileries où j’ai découvert pour la première fois les fameux « Nymphéas » de Monet.

Ces oeuvres magistrales sont exposées dans 2 salles ovales spécialement aménagées pour les recevoir et dans lesquelles on pénètre après avoir fait une pause « méditation » dans une salle complètement blanche afin d’apprécier toute la beauté qui s’y dégage.

Le musée abrite également la collection Jean Walter et Paul Guillaume qui regroupe 144 tableaux (de Cézanne, Renoir, Matisse, Picasso, Derain, Soutine, Modigliani, Utrillo, le Douanier Rousseau…) de la fin du XIXe et de la première moitié du XXe siècle.

Parmi ces oeuvres, « la Grande Baigneuse » de Picasso, « Jeunes Filles au piano » de Renoir ou encore « les Trois Soeurs » de Matisse font partie de l’exposition permanente du musée.

Si cela vous intéresse, il vous reste quelques jours pour profiter de l’exposition : « L’Espagne entre deux siècles » de Zuloaga à Picasso (1890 – 1920) qui propose une soixantaine d’oeuvres des principaux artistes de l’art espagnol à cette période.

J’ai beaucoup aimé cette incursion hispanique au coeur d’un parcours qui juxtapose deux visions de l’Espagne : la première noire avec Zuloaga et Solana et la palette blanche et lumineuse de Sorolla d’autre part.

J’ai été particulièrement touchée par « Retour de la pêche » de Sorolla qui ponctue magistralement cette exposition qui se tient jusqu’au 9 janvier.

C’est ici:

Musée de l’Orangerie
Jardin des Tuileries
75001 Paris.

Accès
Métro : 1, 8, 12 station Concorde

Tarifs 

plein tarif : 7,5 €
tarif réduit : 5 €


Plus d’infos sur le site du musée.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités